logoAgender

Quand Bosé ose

Miguel Bosé a posté une série de photos sur Instagram où il apparaît en robe avec ses deux fils. Pourquoi ce n’est pas provocateur, mais malin et émouvant.

Quand Bosé ose
Par Julien Grunberg
May 21, 2019

Une fois encore, les Espagnols nous montrent l’exemple. Ce cliché posté dimanche dernier par Miguel Bosé n’est pas loin d’être la photo parfaite. Je m’explique : l’artiste prend la pose, lors de l’avant-première de Godzilla à Los Angeles, avec ses deux fils. Travesti dans Talons aiguilles, de Pedro Almodovar (en 1991 !), il nous avait déjà retourné la tête, et Victoria Abril un peu plus que ça. Presque trente ans plus tard, le voilà en robe, lui et sa progéniture, et c’est un non-événement. Il est on ne peut plus viril tout en étant féminin. D’ailleurs cette considération n’a plus lieu d’être, on s’en tape, et lui le premier. Juste il est beau, et tous les trois ont la classe, cachés derrière leurs lunettes, car ce papa est protecteur. On est loin, très loin, des pseudo-provocations kitsch du récent défilé du Met, à New York. On avance, pas pour se faire plaisir entre vedettes éclairées du showbiz ni gagner en followers, mais pour asseoir l’idée que l’époque a définitivement changé, que les défenseurs du masculinisme nous font pitié, et que les réactionnaires peuvent bien s’étouffer dans leurs réactions… on évoluera sans eux.